Les Tartines de rillettes

Texte de Simon PRIEM
Illustrations de Carla CARTAGENA

Chaque été, Louis passe ses vacances chez son grand-père, qui le régale de tartines de rillettes pour le goûter. Tous deux sont très complices, mais on comprend aussi que leur relation est encombrée de non-dit...

Code EAN : 9791091081382

More details

15,50€

Au fil des pages, on découvre que la maman de ce petit garçon a péri dans un accident de voiture. Ce douloureux souvenir,
jusque-là resté enfoui, va enfin sortir au grand jour, un après-midi, dans la pénombre de l’atelier du grand-père.
Cet événement permettra aux deux protagonistes de faire enfin leur deuil.
Une histoire de mémoire et de résilience.

à partir de 6 ans

Quelques pages de l'album
À FEUILLETER CI-DESSOUS

  • Age à partir de 6 ans
  • Hauteur 32 cm
  • Largeur 22 cm
  • Poids 265 g
  • Prix : 15,50 €
  • Type d'ouvrage Album illustré 36 pages couleur
  • Date de parution Février 2019

OPALIVRES

Un album qui aborde avec beaucoup de sensibilité et de tact, le deuil, la difficulté d’en parler, de montrer ses émotions. Son grand format, les illustrations aux tons doux et chaleureux, le cadre de la maison, le texte empreint de poésie, le blanc qui l’entoure et invite à s’arrêter sur les mots, tout contribue à créer une atmosphère paisible, mais d’une paix triste à laquelle l’amour et le partage vont redonner du sens et de la vie.

A recommander à partir de 6 ans

Octobre 2019
Colette Deneux

Lien vers le site 


LI&JE

Sur cette difficile question de la mort des parents et du deuil, Simon Priem et Carla Cartagena signent un album tout en délicatesse et en demi-teinte. Tous les lecteurs ne comprendront pas le décès de la mère, sa disparition étant traitée de façon implicite, allusive et métaphorique. C’est ce qui fait la force de l’album. On évoque ainsi les nuits étoilées, comme un leitmotiv qui revient trois fois. Au lecteur de faire les liens, de comprendre ce qui est suggéré finement dans le texte et dans l’illustration. Les deux personnages principaux sont attachants, maladroits et solitaires dans leur deuil. Tous deux cherchent des refuges, l’un dans les coins, où il semble disparaitre, l’autre dans son atelier, à fabriquer des voitures à l’image de celle où sa fille a trouvé la mort. Deux personnages qui se ressemblent : même mutisme, mêmes lunettes rondes, que seule la couleur différencie, yeux embués chez l’un, reniflements chez l’autre. Deux personnages qui se blottissent l’un contre l’autre et que rapprochent les tartines de rillettes. On notera aussi la belle construction de l’album, qui s’ouvre et se ferme sur des textes et des images quasi identiques, mais soulignant avec subtilité ce qui a changé, et la façon dont ce qui était endormi se réveille. Les illustrations de Carla Cartagena introduisent le lecteur dans un monde lumineux, et font alterner des plans de maison familiale traditionnelle avec les gros plans des visages expressifs des trois personnages principaux.

Un album subtil, avec des personnages attachants, qui respecte le lecteur et lui fait entrevoir les relations complexes entre les êtres touchés au plus profond d’eux-mêmes par une disparition douloureuse.

22 juillet 2019
Michel Driol

Lien vers le site

Livres à découvrir

  • Paris-Paradis (Deuxième partie)

  • Paris-Paradis (Première partie)

  • Envole-toi !

  • C'était écrit comme ça

  • Zoum chat de traîneau

  • N'oublie jamais que je t'aime

  • Les 5 Poches

  • Les Larmes de Lisette

  • Le Magasin de souvenirs

  • Les Artichauts

  • Pimpon

  • Comme deux confettis

  • Parle-moi Papa

  • L'Heure des mamans

  • Mais quelle idée !

  • Mon Extra grand frère

  • TOUS LES CAUCHEMARS ONT PEUR DES BISOUS

  • Petite Miss

  • Le Plus beau jour de ma vie

  • Paris-Paradis (Troisième partie)

  • La Musique de Rose

  • Papi Chocolat

  • Les Mots d'Enzo

  • X comme adoption

  • Au Temps des Cerises

  • Pour toute la vie

  • Un Vent meilleur

  • Paris-Paradis (Quatrième partie)

  • Je n'ai jamais dit