Graines de Liberté

ALBUM-CD
Conte musical

Scénario et illustrations : 
Pascale MAUPOU BOUTRY

Texte : Régis DELPEUCH

L’histoire se passe dans une contrée imaginaire, où une conteuse va de village en village, d’un pays à l’autre, avec son carnet et son bâton de marche. Elle ne manque jamais une occasion de sortir sa flûte en bambou, pour faire voyager les gens. 

Mais un jour, alors qu’elle s’apprête à raconter, tous les villageois quitte la place. Même les enfants, d’ordinaire si curieux, lui tournent le dos. Seule une petite fille s’approche. 

La conteuse apprend alors que dans ce pays, tout rassemblement est interdit... 

Cet album est soutenu par AMNESTY INTERNATIONAL

Ici une fiche d'exploitation à télécharger, réalisée par Amnesty International, pour travailler autour de cet album avec les classes :
http://www.amnesty.fr/sites/default/files/graine_de_liberte.pdf

Code EAN : 9791091081184

More details

24,00€

L’illustratrice Pascale Maupou Boutry et l'auteur Régis Delpeuch se retrouvent de temps en temps, pour notre plus grand bonheur, autour d’histoires qu’elle imagine et qu’il écrit.
Après Indigo, leur succès paru chez Utopique en 2014, Graines de Liberté est un conte musical qui résonne de façon troublante avec l’actualité. 

La musique originale de Didier Jean accompagne avec douceur la voix vibrante de la comédienne Pascale Bouillon, sans oublier le thème de flûte joué avec élégance par Marie Briois.

À partir de 5 ans

Quelques pages de l'album 

À FEUILLETER CI-DESSOUS

  • Age à partir de 5 ans
  • Hauteur 32 cm
  • Largeur 22 cm
  • Poids 520 gr
  • Prix : 24 €
  • Profondeur 20
  • Type d'ouvrage Album-CD
  • Date de parution 10 FÉVRIER 2016

CRILJ VENDÉE

Une année de lecture

Sélection 2015-2016

CONTES

Dans une contrée imaginaire, une conteuse voyage de village en village. À chaque arrêt, elle sort sa flute en bambou et ses histoires merveilleuses. Mais un jour, plus personne ne vient, il est interdit de se regrouper. Seule une petite fille s’approche et l’invite chez elle. La conteuse sera arrêtée et devra trouver le chemin de sa liberté. 

Un conte musical pour sensibiliser les enfants à l'importance de la liberté d'expression et au pouvoir de la résistance. Ce livre CD est recommandé par Amnesty International. 

Marguerite Bachy


OPALIVRES

Sélection « en Janvier Opalivres nous fait voyager » 

JANVIER 2017 

Une fille éprise de liberté et d’amitié pour les personnes va réussir à réaliser son pari : continuer sa vie de voyage, de musique, de liberté et de respect des autres.

Un livre soutenu par Amnesty International pour faire prendre conscience aux enfants des dangers de la tyrannie et leur montrer comment des actes citoyens et pacifiques peuvent contribuer à défendre la liberté d’expression.

https://www.opalivres.com/selection-2017


LIVR JEUN NANTES

Dernier Semestre 2016

Sans avis particulier 

Une conteuse allait de village en village, accompagnée de sa flûte. Elle parlait de voyages, de la variété du monde, des gens rencontrés. Elle faisait rêver.
Un jour, elle arriva dans un pays où il n'y avait plus de liberté d'expression. On l'enferma. Mais peut-on arrêter la création, enfermer les êtres libres ? 

Suffit-il d'une idée généreuse pour faire un bon livre ? Nul ne peut rejeter le message donné dans cette histoire, mais tout semble un peu convenu dans les illustrations de cet album : les dessins bien léchés avec un air de déjà vu, les jolies couleurs, les attitudes figées. La voix de la conteuse sur le CD est agréable, la musique fort jolie mais cela ne suffit malheureusement pas à créer l'émotion. 

Néanmoins, l'album, comme le CD, méritent l'attention. Maïtée LEBOT 

http://livrjeun.bibli.fr/opac/index.php?lvl=notice_display&id=31322


NOUS VOULONS LIRE

n°210 DECEMBRE 2016 

Nouvelles lectures

Albums pour les plus grand (6/12 ans)

Très bon ouvrage

Les grandes illustrations en double page, aux cadrages dynamiques, sont très narratives, compensant ainsi pour moi le trop lisse et trop parfait de ces images numériques. L’histoire de la conteuse à la flûte a des résonances politiques et philosophiques : elle qui entrainait tout un chacun dans l’évasion de ses contes se voit repoussée parce que désormais « tout rassemblement était interdit » . Certains lui accordent refuge, ses contes redonnent espoir mais elle est emprisonnée, et sa flûte écrasée sous les bottes du geôlier. Désespoir. Avec les pages de son carnet, elle va faire un cerf-volant et s’envoler au dessus de sa prison. 20 ans plus tard, elle revient dans ce pays : « les graines qu’elle avait semées ont germé pour que fleurisse la liberté » . Le rêve est aussi une puissante résistance. L’ouvrage sur l’importance de la liberté d’expression est soutenu par Amnesty international.

Claudine Charamnac Stupar

http://www.nvl-cralej.fr/revue/numero-210/


NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

01er DECEMBRE 2016 

Avec son bâton de marche, son grand sac, son chapeau et sa flûte de bambou, la conteuse va de village en village, d'un pays à l'autre. Elle s'arrête sur chaque place, joue de la flûte doucement puis se met à conter. Tout de suite, pour ceux qui se sont regroupés autour d’elle, c’est un merveilleux voyage vers un autre monde. Mais un jour, dès les premières notes de musique, tout le monde fuit, sauf une petite fille qui l’entraîne dans sa maison en lui disant que dans le pays, tout rassemblement est interdit. Très vite, elle est arrêtée, emprisonnée. Mais elle trouve un moyen original pour s’échapper et continuer à semer des graines de liberté.

Belle histoire poétique sur l’importance des contes et leur immortalité. Les illustrations sur double page aux tons doux et fond clair changeant font entrer dans les différents paysages que la conteuse traverse. Les visages aux regards expressifs disent bien le ressenti des personnages. Sur le CD, la récitante a une belle voix douce mais pas assez modulée. La musique de fond, toujours la même, finit par lasser. Dommage, car l’album est réussi. Le livre est soutenu par Amnesty International.

(M.-J.C.)

Union Nationale Culture et Bibliothèques Pour Tous

http://www.hebdodesnotes.com


LIRE ET FAIRE LIRE N°37

NOVEMBRE 2016

Sélection Littérature jeunesse

Dès 7/8 ans

Les enfants ont été transportés par cette conteuse qui fait preuve d’ingéniosité pour regagner sa liberté. 

Cécile Cornaglia

http://www.lireetfairelire.org


LE LIVRE ET L’ECOUTE

NOVEMBRE 2016

Lecteur : Florence FOUQUES Professeure des écoles spécialisée et les enfants de l'ULIS-Ecole,  Ecole Primaire Pierre et Marie Curie, La Celle Saint-Cloud.

Notice :

Une jeune femme parcourt les contrées imaginaires afin de faire rêver , de transporter le coeur et les émotions de ceux qui l'écoutent. Ses mots sont accompagnés d'une douce musique que l'on croit entendre à la lecture du livre. Mais que fait-elle de mal ? Elle doit se cacher pour continuer et raconter ses histoires dans un pays où les rassemblements sont interdits. Grâce à ses histoires, la conteuse sème des " graines de liberté " dans l'esprit des gens qui finiront peut-être par s'affranchir de la dictature.

Ce conte accompagné d'un CD mis en musique par Didier Jean et Marie Briois sur un texte dit par Pascale Bouillon est captivant. Les élèves l'ont écouté avec beaucoup d'attention, en silence, comme s'ils étaient, eux-aussi partis en voyage. Les illustrations douces invitent à la promenade également. C'est un livre très intéressant pour amorcer un débat sur la liberté, la liberté d'expression et pour le plaisir.

Avis : Vivement Recommandé.


LI&JE

09 Mai 2016

Ces artistes qu’on emprisonne

Dans un pays imaginaire, une conteuse va de village en village, munie de son seul bâton de marche, de sa flute en bambou et d’un carnet. De place en place, les gens se rassemblent, et elle les fait voyager par la magie de son instrument et de ses mots, en échange  de quelques pièces, du gite ou du couvert. Jusqu’au jour où tous les rassemblements sont interdits… A l’abri des regards indiscrets, accompagnée d’une fillette, elle continue de semer ses graines d’espoir, dans les maisons amies. Mais les soldats emprisonnent la conteuse, puis brisent sa flute, parce qu’elle faisait naitre l’espoir dans la prison. Elle confectionne alors, avec les pages de son carnet, un cerf-volant qui lui permet de s’évader, puis de retrouver la fillette, 20 ans plus tard, dans un pays « où les graines qu’elle avait semées ont germé pour que fleurisse la liberté ». On découvre alors que cette fillette est la narratrice de l’histoire, preuve vivante que les récits ne s’arrêtent pas et qu’elle est prête à reprendre le flambeau.

Avec des mots simples et des situations bien posées,  cet album dit le pouvoir des mots et de la musique non seulement pour divertir et faire voyager, mais aussi libérer chacun.  Il dit également l’importance du « spectacle vivant », autour de la conteuse, aussi bien la nécessité du public pour l’artiste (« Rester prisonnière sans plus partager ses histoires allait la tuer »), que la nécessité de l’artiste pour le public : plaisir du voyage immobile, fascination et rêve qui emportent ailleurs. Les illustrations, de qualité, sont autant de tableaux qui renforcent le texte : voyage au travers des quatre saisons pour la première double page, cadrages expressionnistes de la conteuse à l’abri d’une maison, et regards émerveillés du public, gros plan sur la botte du soldat écrasant la flute. Les illustrations portent aussi le message d’universalité de l’album : si les costumes évoquent plutôt l’orient, on y croise aussi un village aux toits de chaume et deux personnages coiffés de bérets.  Elles commencent sur des teintes lumineuses avant de s’assombrir de plus en plus, au fur et à mesure de la montée des périls, avant un final éclatant de couleurs.

Un CD accompagne l’ouvrage : le texte y est lu par Pascale Bouillon, avec un accompagnement musical de qualité.

Un bel album, malheureusement toujours d’actualité, qui  a reçu le soutien  d’Amnesty International. La liste des « modèles » serait longue, de Miguel Angel Estrella à Nazim Hikmet, d’Aléxandros Panagoúlis à Victor Jara… hélas

Michel Driol

http://www.lietje.fr/2016/05/09/graines-de-liberte/


FRANCE BLEU LIMOUSIN

06 Avril 2016

Emission « les spécialistes » de France Bleu Limousin : 

Par Véronique Henry

Cyril Malagnat pour "graines de liberté " aux Ed UTOPIQUE

Podcasts : iTunes

<iframe src="https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/emission?content=c6c604dd-c602-4ac3-a1cb-16837cda0778"></iframe


ENFANCE MAJUSCULE
31 Mars 2016

Un album écrit par Pascale Maubou Boutry et Régis Delpeuch, accompagné d’un CD, musique de Didier Jean, qui raconte comment des mots et des notes de musique peuvent semer des graines de liberté dans l’âme de peuples opprimés.
C’est l’histoire d’une conteuse qui se promène de village en village avec sa flûte et son carnet d’où sortent des histoires qui ravissent son public. Hélas, un jour les gens se mettent à fuir devant ; mais une fillette  l’entraine chez elle et lui explique que tout rassemblement est interdit. Elle participe au frugal repas familial et les remercie en jouant de la flûte. Elle poursuit son voyage jusqu’à la frontière en jouant à l’abri des regards indiscrets, mais hélas, la police surgit et l’envoie en prison.
En prison elle recommence à lire et à jouer et redonne espoir aux prisonniers, jusqu’à ce qu’on écrase sa flûte et qu’on la menace de lui couper la langue.
Elle se prive de nourriture, réussit à fabriquer un cerf-volant, avec les morceaux de flûte et les pages  de son carnet qu’elle connait par cœur  et qu’elle a réussi à coller.
Durant la promenade, celle qu’on appelle la folle s’envole avec son cerf- volant.
Vingt ans plus tard, elle revient dans le village de la fillette, où les graines qu’elle avait semées avait fait fleurir la liberté.

Un grand merci pour ce conte qui met en lumière le pouvoir des mots, la valeur émancipatrice de la culture.
Chez Utopique, collection « Il était une voix », soutenu par Amnesty International

Liliane Chalon (31/03/16)


http://enfance-majuscule.fr/graines-de-liberte/


LIBRAIRIE LE TEMPS DE VIVRE - Newsletter
Mars 2016

Encore un album fort en émotions!
Graines de Liberté, ou la culture, l'expression face à la peur et dictature.
Seule la créativité, la folle imagination peuvent nous délivrer de l'oppression...
Vive Utopique!!

Claire Jacquemin


OPALIVRES coup de coeur
04 Avril 2016


Une jeune fille part chaque matin sur les routes avec son sac de marin, son chapeau, son bâton de marche, son carnet et sa flûte. Quand elle traverse un village, elle sort sa flûte et joue un air ; alors les gens se rassemblent autour d’elle ; elle ouvre son carnet et raconte une histoire. Pour la remercier, les gens déposent une pièce dans son chapeau ou lui offrent « le gîte et le couvert ». Le lendemain dès l’aube elle repart sur les chemins.
Un jour, étrangement, les habitants la fuient. Son arrivée dans plusieurs villages proches se solde par le même rejet. Elle ne comprend pas.
Une enfant l’entraîne discrètement chez elle et elle y apprend que, désormais, dans le pays tout rassemblement est interdit.
Faisant fi de l’interdiction, la femme décide de continuer à conter à l’abri des regards pour de petits groupes de gens réunis. Mais un jour elle est arrêtée et jetée en prison.
De sa geôle, résistante et insoumise, elle continue inlassablement à jouer de la flute et à conter. On la force à se taire : sa flute est brisée. On menace de lui couper la langue.
Dès lors elle se prive d’une part de sa nourriture pour confectionner une colle de riz. Avec les pages de son carnet, les lamelles de sa flute cassée, elle se confectionne un cerf-volant, grâce auquel elle parvient à s’évader.
Chacun ses armes pour résister. Celle, dérisoire, utilisée par cette femme participe à sa manière, à ne pas être totalement sous le joug, à semer des graines de Liberté.
Cette histoire est rapportée par une petite fille à la fois témoin et personnage de l’histoire qui, devenue femme, montre en dernière page comment la résistance a finalement payé... et comment, inlassablement, la conteuse poursuit son activité.
Un conte puissant et lyrique, accompagné d’un Cd mis en musique par Didier Jean et Marie Briois sur un texte dit par Pascale Bouillon.
Une histoire grave aux illustrations pures et attachantes que les enfants écouteront et liront avec beaucoup d’attention et de respect.
Un livre soutenu par Amnesty International pour leur faire prendre conscience des dangers de la tyrannie et leur montrer comment des actes citoyens et pacifiques peuvent contribuer à défendre la liberté d’expression.
                                                
"Un livre par jour"
Chronique préparée par OPALIVRES transatfm.com


Parutions.com
Mars 2016

Titre : Conteuse libre
Un bel album et son CD dans la collection Il était une voix des éditions Utopiques : l’histoire d’une belle et étrange flûtiste qui va de village en village, par toute saison, délivrer ses contes, au son de sa flûte.
La magie du récit fait se lever des mondes neufs et chacun écoute cette voix et cette musique qui ouvre à la liberté, liberté de rêver, de voyager. Le conte terminé, elle est souvent invitée à partager le repas des familles.
Or un triste jour, dans un village où seule une petite fille s’est approchée d’elle pour l’écouter,  des soldats s’emparent de la conteuse et la jettent sans ménagement  en prison, lui laissant toutefois son carnet et sa flûte.
Puis comme elle poursuit son activité de conteuse au fond de la prison, les soldats lui arrachent  flûte et  carnet, n’importe : elle fabrique une feuille, de la colle, un fil , avec le riz et l’eau qu’on lui donne, avec son  drap, et elle en fait un cerf-volant qui l’emporte bien haut,  au-dessus des toits de la prison ! elle peut désormais reprendre son chemin de conteuse loin des soldats…
Un album hymne à la liberté avec de très belles illustrations dans un style un peu orientalisant. Un album optimiste qui a reçu le soutien d’Amnesty International  et qui laisse penser que la voix de la liberté triomphera  nécessairement un jour même si le jour est lointain.
Un album à lire et à regarder mais aussi un CD , Pascale Bouillon conte l’histoire , tandis que Marie Briois joue de la flûte, sur l’adaptation musicale de Didier Jean.
Dès 5 ans

Marie-Paule Caire


ENCRES VAGABONDES
09 mars 2016

Une jeune femme part sur les chemins avec sa flûte pour raconter des histoires : « Un sac de marin, un chapeau, un bâton de marche, un carnet et une flûte en bambou, c’était tout son trésor. Libre comme le vent, elle allait de village en village, d’un pays à l’autre, profitant de chaque jour comme d’un cadeau. »

Les villageois qu’elle rencontre sont ravis de l’écouter et certains lui offrent le gîte et le couvert. Ils partagent ainsi de très agréables moments ensemble.

Mais un jour, au lieu de se regrouper autour de la jeune femme sur la place comme d’habitude, tous les villageois se sauvent et l’on comprend que désormais tout rassemblement est interdit. Une enfant mène la conteuse chez elle où son père explique la situation. La conteuse va jouer de la flûte et, malgré l’inquiétude, le bonheur revient auprès de la famille et de quelques voisins.  La vie cependant deviendra bien compliquée pour tout le monde.      

C’est un très bel album sur l’importance de la liberté d’expression et de la solidarité, sur la nécessité de défendre ces moments de bonheur et de liberté qui malheureusement sont toujours précaires. Résister aux différents pouvoirs qui privent de liberté est toujours d’actualité.

Cet album a été sélectionné par Amnesty International, association qui défend le droit des individus à exprimer librement leurs opinions de par le monde.  

Les illustrations pleine page sont très vivantes et colorées avec douceur pour montrer ce que peut-être le monde quand on est libre. Elles s’assombrissent dans les périodes plus compliquées mais l’espoir renaîtra et le mouvement du dessin ouvre sur tous les possibles.

Un CD est aussi disponible avec l’album pour écouter l’histoire accompagnée d’une musique originale de Didier Jean. Les enfants peuvent ainsi lire le livre tout en l’écoutant pour les plus grands et l’écouter en regardant les illustrations pour les plus jeunes.

C’est un album de très grande qualité de thème, de texte, d’illustrations, de musique. Une très belle alliance pour sensibiliser les jeunes à l’importance de défendre la liberté.

Brigitte Aubonnet 

site de Encres vagabondes


CITROUILLE HEBDO -  Librairies sorcieres

02 mars 2016

Laissez-vous guider sur le chemin d’une jeune femme qui, libre comme le vent, voyage de village en village accompagnée de sa flûte et de son carnet. Chaque arrêt est synonyme de partage et de convivialité quand chacun peut s’approcher pour écouter ses douces mélodies et ses histoires d’ailleurs. Pourtant, un jour, alors qu’elle sort sa flûte, tous les villageois quittent la place…
Pour la première fois, elle dû dormir dehors, le ventre vide. C’est lors de sa rencontre avec une enfant, attirée par sa musique, qu’elle comprend pourquoi, de village en village les gens se barricadent dans leur maison : dans ce pays, les rassemblements sont interdits. Mais c’est mal connaître notre conteuse, que de croire, qu’une interdiction pourrait éteindre son envie de partager son art car malgré tous les dangers, elle continuera à faire entendre sa voix.
Le nouveau livre CD des éditions Utopique est une vraie pépite, un conte écrit par Régis Delpeuch et superbement illustré par Pascale Maupou-Boutry, qui vous donnera la certitude que les graines semées peuvent germer pour que fleurisse la liberté !

Librairie Chantepages à Tulle

https://www.librairies-sorcieres.fr/conseils/


BLOG ASSOCIATION CROQULIVRE

Février 2016

Une conteuse se déplace de village en village avec son carnet et son bâton de marche. Elle profite de chaque escale pour sortir sa flûte en bambou et faire voyager les gens. Mais un jour, dans un village, tout le monde lui tourne le dos et pour cause, dans ce pays, les rassemblements sont interdits.
Cet album CD nous fait voyager dans des contrées lointaines à travers une histoire touchante racontée en musique. Nous sommes bercés par une douce mélodie et la voix de la comédienne Pascale Bouillon. La dictature laisse place, petit à petit, à la liberté d'expression.

Alena.P
En savoir plus sur site de l'association Croqulivre


MES MADELEINES
19 Février 2016

Album soutenu par Amnesty International. Livre/CD – Conte musical sur la liberté d’expression, le pouvoir des mots et leur musicalité
Dans un monde de Fantasy, une femme seule va de village en village. Pour tout bagage, elle a
    •    ses habits,
    •    une flûte
    •    un carnet
Dans chaque village, en échange du gîte et du couvert, elle partage ses récits de voyages … Sauf dans le dernier ! Que s’est-il passé ?
Mon avis : Un conte bienveillant entre ombre et lumière !
Dès les premières illustrations, on entre dans le vif du sujet : le voyage !
    1.    extérieur/intérieur
    •    chronos, le temps calendaire  (saisons, journée, nuitée, marche de village en village)
    •    opposé à kairos, le temps des étapes de la vie (la petite fille et l’empreinte que la voyageuse lui laisse)
    2.    la liberté d’expression
    •    nourrie par les voyages de la conteuse
    •    illustrée par sa musique (harpe/flûte) et le pouvoir évocateur de ses mots
Un voyage vers l’autre, vers sa différence (habits, mode de vie (cf les tziganes/roms)) qui enrichit et que l’on transmet finalement à ses propres enfants…

Richard Marie Christine
site de Mes Madeleines

Livres à découvrir

  • Cuikomo

  • Indigo

  • Dansez, vieux géants !

  • Shiro et les Kamishibaïs