Mais quelle idée !

Texte de Pascal BRISSY
Illustrations de Didier JEAN & ZAD

Un matin, Tibelle apprend que son papy Charly est très malade et qu’il va bientôt partir...
- Mais partir où ? demande la petite écureuil.
Un peu embarrassé, son papa lui montre alors une pomme de pin accrochée tout en haut d’un arbre et lui explique qu’un jour, qu’on le veuille ou non, elle tombera. C’est comme ça, on n’y peut rien...

Prix Chronos 2016 - Catégorie CE1 / CE2

Code EAN : 9791091081146

More details

15,50€

Ce texte de Pascal BRISSY, tout en délicatesse, nous raconte comment la petite Tibelle va tenter de lutter contre la fatalité.
Avec une tendresse teintée d’humour, l’album aborde le thème de la mort, sujet qui provoque tant de questions chez les enfants.

Pour les illustrations, Didier JEAN & ZAD ont retrouvé leurs tubes de gouache et leurs craies de pastel sec, afin d’exprimer l’émotion que cette histoire leur inspirait.

À partir de 5 ans

Quelques pages de l'album 

À FEUILLETER CI-DESSOUS

  • Age à partir de 5 ans
  • Hauteur 32 cm
  • Largeur 22 cm
  • Poids 500 g
  • Prix : 15,50 €
  • Type d'ouvrage Album illustré 40 pages couleur
  • Date de parution AOUT 2014

Cliquez sur l'image pour l'agrandir !

AGEVILLAGE

27 JUIN 2016

Le prix Chronos livre son palmarès 2016 

Créé en 1996 pour faire découvrir aux jeunes et tout jeunes lecteurs que « grandir, c’est vieillir ; vieillir, c’est grandir », le prix Chronos de littérature vient de réveler son 21ème palmarès.

Au total, six ouvrages traitant du parcours de vie, de la naissance à la mort, ont été récompensés par les élèves de maternelle, d’école élémentaire, de collège et de lycée. 

Il s’agit :

Dans la catégorie CE1/CE2, de Mais quelle idée ! (Pascal Brissy, Didier Jean et Zad, aux éditions Utopique), qui aborde la mort imminente du grand-père de la petite écureuil Tibelle.

Raphaëlle Murignieux

Prix Chronos de Littérature

Depuis sa création en 1996 par la Fondation Nationale de Gérontologie et sa reprise en 2014 par l'UNIOPSS (Union nationale interfédérale des oeuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux), le Prix Chronos de littérature s'attache à faire réfléchir les jurés sur le parcours de vie et la valeur de tous les temps de la vie, les souvenirs, les relations entre les générations, la vieillesse et la mort, les secrets de famille ainsi que la transmission des savoirs.

Le Prix Chronos de littérature est un prix de lecteurs.

L’objectif

Faire réfléchir les jurés à la valeur de tous les âges de la vie en leur faisant découvrir que "Grandir, c'est vieillir et vieillir, c'est grandir".

Ce Prix s’inscrit dans le cadre d'une réflexion sur le parcours de vie, le "GrandirVieillir", ce qui permet de s’inscrire dans la succession des générations.

agevillage.com


BLOG LES Z'ATELIERS DE CAROLE

1er février 2015

Quand Tibelle la petite écureuil apprend que son papi va bientôt mourir et que personne n’y peut rien, elle est bien décidée à prouver le contraire à tout le monde !

Un très chouette album pour parler de la mort aux petits. Je trouve que l’auteur a réussi à parler du décès du papi avec des mots vrais, sans cacher la réalité, tout en y réussissant à glisser une jolie pointe d’humour. Bravo !

pour découvrir l'intégralité du dossier "La Mort et le Deuil dans les Albums Jeunesse" : http://leszateliersdecarole.com/la-mort-et-de-deuil-dans-les-albums-jeunesse-1/


Carole Gosselin


BLOG LI&JE
5 décembre 2014

''En l'honneur de papi Charly !"
Tibelle, la petite écureuil, est inquiète. Son grand-père va bientôt mourir, lui dit son père qui lui explique que c’est comme la pomme de pin sur l’arbre, car, un jour ou l’autre, il faudra qu’elle tombe, qu’on le veuille ou non. Alors Tibelle accroche solidement la pomme de pin à l’arbre, pour conjurer le destin. Par une nuit de tempête de neige, elle monte même sur l’arbre pour retenir la pomme de pin. Mais la tempête est plus forte. Papi Charly lui demande alors un service, de planter une graine pour que pousse un nouvel arbre… tandis que Tibelle jette quelques noisettes à la tête du renard, en l’honneur de son grand père.
Comment parler de la mort aux enfants ? Voilà un nouveau livre qui aborde ce sujet délicat avec tendresse et humour, à hauteur d’imaginaire d’enfant qui peut s’imaginer qu’on peut échapper à la fatalité, empêcher la pomme de pin de tomber. Aux réponses embarrassées du père correspond le dernier câlin du grand-père à sa petite fille, la demande secrète, insistant sur la complicité des deux personnages. C’est une histoire d’amour et de transmission entre générations, vue exclusivement à travers le point de vue de l’enfant.
Les pastels et gouaches de l’illustration montrent des personnages très humanisés, facilitant encore plus l’identification du lecteur, avec leurs grands yeux, parfois perdus dans la forêt de la vie, comme dans les contes.
Un ouvrage qui deviendra sans doute un classique pour aborder la question de la mort avec les enfants.

Michel Driol

Lien vers Li&Je


BLOG ENCRES VAGABONDES
12 décembre 2014

Le problème de la maladie et de la mort des grands-parents n’est pas toujours simple à aborder. Nous nous retrouvons dans une famille écureuil : « Ce matin, la famille écureuil est descendue du grand pin en catastrophe. Depuis, Tibelle attend seule devant la porte de papi Charly. Elle guette un mouvement, un bruit, un indice. » La « petite » écureuil est bien triste au pied d’un arbre avec en arrière fond, en ombre chinoise, le père et la mère écureuil qui parlent ensemble derrière une fenêtre.
Les illustrations sont très expressives et colorées pour allier les émotions, la tristesse de la situation et la beauté des paysages qui évitent d’être trop dans la douleur. Le père écureuil dit la vérité à Tibelle avec des mots simples mais très clairs. Cela va être très dur pour Tibelle mais aussi l’occasion de parler de la mort, sujet qui préoccupe beaucoup les enfants.
Le point de vue des illustrations est intéressant car nous changeons pour passer de la vue d’en haut d’où les écureuils paraissent tout petits à une vue plus proche où Tibelle va grimper sur une branche et se trouver face à une pomme de pin qui parait bien grosse.
Tibelle, à sa façon, va lutter symboliquement contre la mort.  
 Une très belle relation existe entre Tibelle et son grand-père et nous montre que dans les moments douloureux existe aussi le bonheur et l’espoir : ?« Le grand-père demande, un brin étonné : ?– Tu as vraiment essayé de retenir cette énorme pomme de pin toute seule ? »
Sur le site des éditions Utopique, la rubrique « Le coin des grands » offre en complément un article (téléchargeable en pdf) pour ouvrir des pistes de réflexion sur le thème de la mort des grands-parents.

Brigitte Aubonnet

Lien vers le site de Encres vagabondes


NOV FM
20 & 25 octobre 2014

La chronique de Carole Gosselin est à retrouver ici.


MES MADELEINES
9 octobre 2014 

La famille de Tibelle, la petite écureuil, descend en urgence au chevet de Papy Charly qui se repose chez lui.
Le papa prend pour métaphore la chute d’une pomme de pin pour expliquer à Tibelle la fin prochaine de son papy mais celle-ci ne l’entend pas de cette oreille …

Mon avis : 

- Les illustrations sont superbes, empreintes de la force du crayonné pastel (mélange de couleurs pour en créer une nouvelle sur la salopette de Tibelle, synonyme du deuil qui change les relations à jamais sans nous faire oublier ce qu’il y a eu avant) et de la fragilité/de la tendresse du crayon de papier pour les esquisses des pages de garde …

- Le propos est poétique et délicat.

  1. Comment effectuer le travail de deuil (dénouer le fil de la vie), annoncer la mort de l’être aimé à ses proches les plus petits/fragiles (voir le prénom de l’héroïne) ?
    1. refuser la mort de l’être aimé, c’est le retenir par tous les moyens à sa disposition (ici nouer la pomme de pin à sa branche)
  2. Comment perpétuer la mémoire de celui (celle) que l’on a perdu ?
    1. respecter ses dernières volontés
    2. respecter l’esprit de l’être aimé/se montrer à la hauteur de l’amour qu’on lui portait/qu’il(elle) nous a porté
  3. C’est aussi un fabuleux travail sur la compréhension des enfants concernant
    1. le sens propre
    2. le sens figuré

Lien vers Mes Madeleines


LIVRALIRE
Jeudi 2 octobre 2014

Retrouvez Mais quelle idée dans la sélection d’automne de Livralire :

Lien vers Livralire


CORREZE MAGAZINE
n° 121 Octobre 2014

Les éditions Utopique (ex-2 Vives Voix) profitent de la rentrée pour enrichir leur collection de deux nouveaux volumes pour les (très) jeunes lecteurs.

Dans « Mais quelle idée ! », le lecteur partage l’expérience de Tibelle, une petite écureuil qui fait face au décès de son grand-père. L’auteur, Pascal Brissy, aborde de cette manière le thème du deuil et la lutte (naturelle) contre la fatalité. Il parle de la mort avec tendresse et humour, soutenu dans son entreprise par les illustrations reconnaissables entre toutes de Didier Jean et Zad, fondateurs des éditions Utopique. 


LA MARE AUX MOTS
20 Septembre 2014

(…) Avec Mais quelle idée, Pascal Brissy aborde le thème du deuil, en comparant l’existence humaine à celle d’une pomme de pin qui, quoiqu’on fasse, finit toujours par tomber un jour… pour mieux donner naissance à un nouvel arbre ! Les grands-parents, la maladie, la mort, la vie, la transmission, autant de thèmes que j’aime voir aborder en littérature jeunesse et qui sont ici abordés avec tendresse, sans niaiserie. Didier Jean et Zad signent les très belles illustrations, qui nous plongent dans l’hiver et les paysages enneigés avec délice.

Un album fort pour parler de la mort ! Un coup de cœur !

Pour lire l’article complet, c’est ici :
Lien vers la Mare aux Mots


Livres à découvrir

  • Les Jours noisette

  • Paris-Paradis (Deuxième partie)

  • Paris-Paradis (Première partie)

  • Envole-toi !

  • C'était écrit comme ça

  • Zoum chat de traîneau

  • N'oublie jamais que je t'aime

  • Les 5 Poches

  • Les Larmes de Lisette

  • Le Magasin de souvenirs

  • Les Artichauts

  • Pimpon

  • Comme deux confettis

  • Parle-moi Papa

  • L'Heure des mamans

  • Mon Extra grand frère

  • TOUS LES CAUCHEMARS ONT PEUR DES BISOUS

  • Petite Miss

  • Le Plus beau jour de ma vie

  • Paris-Paradis (Troisième partie)

  • La Musique de Rose

  • Papi Chocolat

  • Les Mots d'Enzo