Dansez, vieux géants !

ALBUM-CD
Conte musical

Texte de Gérard MONCOMBLE
Illustrations de Sarah MERCIER
Voix contée par Jean-Louis COUSSEAU
Musique de Didier JEAN & Olivier PAYRAT

« Nos jambes sont lourdes comme le plomb !
Nos pieds criquent et craquent !
Nous sommes trop vieux pour danser ! »
Trop vieux, les géants ? Allons, allons !
Qui donc les fera danser ?

NOUVEAUTÉ 2015

Code EAN : 9791091081160

More details

24,00€

Voici un conte inspiré du carnaval de Cassel, un moment très fort de liesse populaire. Au delà du carnaval, qui symbolise le torrent furieux de la vie, le conte met en scène deux vieux géants. Ils sont mornes, désabusés. Ils se sentent usés, trahis par leurs corps fatigués.
Danser, eux ? Non, c’est fini. Pour la première fois, ils fuient le carnaval, pourtant le coeur de leur existence.
Mais sans les géants, le carnaval n’a plus d’âme. Qui pourrait danser, chanter, rire sans leur compagnie ?
Leurs amis vont tenter de les ramener parmi eux, dans la foule bruyante, au milieu du tourbillon de la vie.
Un conte qui parle de la difficulté d’être vieux, mais des ressources immenses du désir.
Auteur prolifique et talentueux, Gérard Moncomble signe ici le troisième titre de la collection « Il était une voix ».
Sarah Mercier, plus habituée des studios d’animation, met pour la première fois son talent d’illustratrice au service d’un album jeunesse.

À partir de 5 ans

Quelques pages de l'album 

À FEUILLETER CI-DESSOUS

  • Age à partir de 5 ans
  • Hauteur 32 cm
  • Largeur 22 cm
  • Poids 500 g
  • Prix : 24,00 €
  • Type d'ouvrage Album-CD illustré 40 pages couleur
  • Date de parution JUIN 2015

LIVR JEUN NANTES

Premier Semestre 2016

Très bon livre 

Les deux géants qui entraînent le carnaval ne veulent plus sortir, trahis par leurs corps fatigués. Le Réveilleur, les amis, toute la population est venue les chercher au son des cloches de la ville, avec une musique de fête. Rien n'y fait. Les deux géants se ratatinent dans leur douleur. Sans eux, le carnaval de cette ville du Nord ne pouvant avoir lieu, ils comprennent alors combien ils sont importants pour les autres. Alors soudain, péniblement, ils se lèvent, sortent de leur maison, faisant fi de leurs membres douloureux. Les amis accourent et viennent les aider. La fête commence, il a simplement fallu que chacun y mette du sien. 

Sarah Mercier travaille dans l'animation, son dessin, travaillé sans doute sur ordinateur, donne un relief sculptural aux personnages. Elle suggère bien les gestes difficiles de la vieillesse, les pas hésitants des jambes fatiguées, la détresse des visages burinés des géants. Les cadrages inspirés du cinéma utilisent la plongée sur une ville qui veut être tirée vers la joie mais aussi la contre-plongée qui écrase les corps usés. Les couleurs sont celles de la fête, du carnaval avec ses déguisements. Les illustrations sont nimbées d'une couleur dorée, même dans les pages les plus sombres, les clairs obscurs de la nuit, les lueurs des petits matins. Même dans les moments de détresse l'illustratrice glisse son petit filet d'or. Un joli conte pour rappeler que les gens peuvent s'entraider, que les personnes âgées ont encore leur place dans la société. 

Un joli conte servi dans le CD par un conteur à la voix chaude et par une musique entraînante : clavier, sampler, basse, oud, qui nous fait entendre les cloches des beffrois. 

Maïtée LEBOT 

LIVR JEUN


PATATRAS n°23

Mai-Juin 2016

COUPS DE COEUR

Pour le Carnaval, tous se rassemblent sur la place sauf les deux géants : ils se sentent vieux et n’osent plus. Heureusement, grâce à l’audace et la créativité des plus jeunes la danse redeviendra plaisir. Un livre-CD bien entraînant !

Edwige Planchin

http://patatrasmag.com/lecture.html


LI&JE

01er Février 2016

Carnaval des géants

L’album présente la tradition des géants du nord à travers une fiction (pas très convaincante à mon avis) : ces géants se sentent fatigués, il sont vieux… mais les supplications de la foule leur donnent une énergie nouvelle. Les illustrations, assez spectaculaires, font l’intérêt de l’album.

Un CD est joint, qui propose la lecture du texte avec un fond musical intéressant, mêlant claviers et Oud.

Anne-Marie Mercier 

http://www.lietje.fr/2016/02/01/8841/


LE LIVRE ET L'ÉCOUTE

Décembre 2015

Le réveilleur sonne l'heure du carnaval, mais cette année les géants se sentent trop vieux.
Ils ne veulent plus danser.
Malheureusement sans eux, le carnaval n'aura pas lieu et toute la ville est triste.
Que vont-ils décider finalement ?

Les douces images de l'album l'illustrent joliment.

L'enfant-lecteur découvre un texte conté sur une musique magnifique et très vivante.

Les enfants-lecteurs pourront l'utiliser dans le cadre de projets sur la coopération, sur le carnaval ou comme accompagnement
de leçons sur les différents âges de la vie.

Avis : Vivement recommandé.

Florence FOUQUES Professeur des écoles spécialisée et les élèves de la CLIS  Ecole Primaire Pierre et Marie Curie La Celle Saint-Cloud


ENCRES VAGABONDES

14/09/15


Le Réveilleur sonne les cloches car c’est l’heure de la grande fête où tout le monde va danser, jongler, chanter, rire et tous se rendent sur la grande place pour aller chercher « les deux géants, leurs amis de toujours, qui chaque année les accompagnent au jour du carnaval. »

Mais cette année, les deux géants se sentent trop vieux et ne veulent pas sortir :
« Allez danser ailleurs ! Sans nous !
Nous sommes vieux, maintenant. Trop vieux !
Nos jambes sont lourdes comme le plomb.
Nos pieds criquent et craquent.
Nous ne danserons plus !
Nos voix s’éraillent, nos voix chevrotent.
Nous ne chanterons plus. »

Le thème de la vieillesse est abordé de façon tout à fait originale et la solidarité entre les générations aussi car les plus jeunes et les plus vigoureux vont aider les deux géants qui se sentent vieux à participer au carnaval :
« Si vous voulez danser, nous serons vos pieds, vos jambes, vos bras !
Nous serons comme des ailes pour vous ! »
C’est ainsi que tout le monde pourra être heureux. Se réunir pour faire la fête, être solidaire n’est-ce pas le meilleur moyen de profiter de la vie ?    

Ce très beau texte empli de générosité et d’espoir dans la force du désir de vivre et ces illustrations parfois en contre-plongée aux couleurs souvent dorées rappellent les géants du Nord de la France qui égayent les « ducasses » où se côtoient les différentes générations toujours ravies de retrouver ou de découvrir ces familles de géants sans qui la fête ne serait pas la même.

Comme les autres albums de la collection Il était une voix, l’histoire est mise en musique et racontée ce qui permet aux enfants non lecteurs de l’écouter tout en regardant les illustrations et aux lecteurs débutants ou confirmés de suivre aussi le texte écrit tout en l’écoutant. L’histoire est lue par Jean-Louis Cousseau, la musique est de Didier Jean et Olivier Payrat.

Les différents sens sont mis en éveil de belle manière dans cet ouvrage.

http://www.encres-vagabondes.com/magazine2/moncomble.htm

Brigitte Aubonnet 


OPALIVRES

24 Août 2015


Dans une petite ville du nord de la France, nous découvrons les géants qui accompagnent le carnaval.

Le réveilleur se lève « quand les étoiles pétillent encore dans le ciel ». Avec son carillon de cloches, il sonne et sonne l’heure du carnaval. Tous ses amis le rejoignent dans le matin gris et ils courent tous de toit en toit, ils savent où ils vont. Ils vont sur la place au milieu de la ville pour retrouver les deux géants qui les accompagnent chaque année au jour de carnaval.
Mais que se passe-t-il ce matin ? Les géants ne veulent pas sortir. On les supplie de sortir avec une chanson et des danses. Le réveilleur se hisse jusqu’à leur fenêtre.
Alors la fenêtre s’ouvre et le géant crie d’une grosse voix « sombre et dure » : « Allez danser ailleurs ! Trop vieux, nous sommes trop vieux ! Adieu ! »
Le réveilleur et ses amis sont tristes et repartent. « Le carnaval n’aura pas lieu sans les géants, non, non. » Les géants sont tristes eux aussi ; ils se sentent si vieux, si fatigués, usés ; ils sortent sur la place si vide, si silencieuse.
Que vont décider les deux vieux géants ?

Cette superbe histoire nous présente les géants de  Cassel, Reuze Papa et Reuze Maman, dans une atmosphère de musique, de fantaisie et d’imaginaire vraiment bien accordée avec le carnaval. La voix du conteur est pleine d’expression et d’émotion. La musique est magnifique. Les images illustrent à merveille le texte poétique et très vivant.

"Un livre par jour"
Chronique préparée par OPALIVRES transatfm.com


MES MADELEINES

27 Août 2015

Album-CD sur le carnaval et la vieillesse

Le Carnaval va commencer, le Réveilleur parcourt la ville … Mais il manque les plus importants : les 2 vieux géants !

Mon avis :

Un album

  1. qui oscillent entre mysticisme (l’oud, les cloches) et exotisme (les couleurs, la poésie qui se dégage du texte, les corps aux formes à la Bottero, …) qui ne se comprend bien qu’à l’écoute de la voix profonde et inspiré du comédien.
  2. dont le fond me rappelle les paroles de la chanson de Celia Cruz « La vida es un Carnaval » (http://www.lacoccinelle.net/244586.html)
  3. qui permet d’aborder sans s’apesantir les problèmes liés à la vieillesse avec les plus jeunes 

lien vers Mes Madeleines


LE JOURNAL DE TERRE DE GÉANTS
22/07/15


On peut être un enfant et aimer les contes... On peut être un enfant et aimer les Géants...
On peut être un adulte et aimer les Géants... On peut être un adulte et aimer les contes...

"Dansez, Vieux Géants" est un conte musical (en livre-CD)  réalisé par Gerard Moncomble pour les textes et par Sarah Mercier pour les très belles illustrations avec le concours de Jean-Louis Cousseau pour la voix contée et Didier Jean et Olivier Payrat pour la musique

Librement inspiré par le Carnaval du Lundi de Pâques de Cassel, ce moment très festif, ce conte met en scène un Reuze-Papa et une Reuze-Maman vieillissants que le poids des ans affecte. Usées, les postures n'ont plus assez de forces pour apporter, par leur présence, la joie au petit peuple des casselois mené par le Réveilleur (un Tambour-Major fidèlement reproduit). Pas de géants, pas de danses, pas de carnaval ...

Mais leurs amis carnavaleux ne vont pas s'en laisser conter. Avec moult assistances, ils vont redonner forces et courages aux Reuze pour redonner de la vie à la fête.

Ce conte nous parle de la difficulté de vieillir mais aussi des ressources immenses du désir.

http://www.terre-de-geants.eu/2015/07/22/dansez-vieux-geants/


ROCHE-DE-VIC.COM
juillet 2015


Pour tous ceux qui ne sont pas lecteurs, voilà une belle histoire à lire ou à écouter (CD intégré). Quand les géants du Carnaval de Cassel ne veulent plus danser... Si eux se sentent vieux et usés, leurs amis, les enfants, les carnavaleux ne l'entendent pas du tout de la même manière. Une autre façon d'aborder la vieillesse et la lassitude, mais aussi le soutien, les encouragements et l'amour.
Dans cet album, magnifiquement illustré par Sarah Mercier, les textes de Gérard Moncomble sont empreints d'une infinie tendresse, révélant aussi avec justesse les dessous d'un carnaval, fête joyeuse et traditionnelle, où rien n'est joué d'avance et où la place et l'engagement de chacun sont incontournables. Quant au CD qui accompagne cet album il traduit à merveille l'ambiance de ce joyeuse de ce Carnaval grâce aux talents conjugués de Didier Jean et d'Olivier Peyrat, sans oublier Jean-Louis Cousseau et ses talents de conteur.

Caroline MOULÈNE

http://www.roche-de-vic.com/villages/albussac/albussac.php


Parutions.com
juillet 2015

Titre :  Vive la vie !

Dans la ville endormie le Réveilleur fait sonner à toutes volées toutes les cloches pour   annoncer le Carnaval aux habitants. Tous sortent, tous ? Non pas les deux géants, le couple de vieux géants est trop fatigué : pas de Carnaval pour eux cette année, mais alors….pas de Carnaval du tout ! Leurs danses sont indispensables ! Peuvent-ils punir les habitants de la ville ? Dans un grand effort,  ils commencent maladroitement à danser et du coup les habitants viennent les aider, les cloches les entraînent attachées à eux par des fils de marionnette , et  « la vie bat, bat, bat comme un coeur joyeux ! »
Un conte à lire à plusieurs niveaux : l’histoire du Carnaval mais aussi la réflexion sur la vieillesse, celle des deux géants qui ne peuvent plus danser légèrement, et le sens de la  solidarité  des habitants qui les aident , ce qui profite à toute la communauté.
Sarah Mercier(diplômée de l’Ecole Emile Cohl de Lyon) a illustré ce conte avec de beaux aplats, et un graphisme simple. Jean Louis Cousseau à la voix chaleureuse est le conteur du CD qui accompagne l’album.


Marie-Paule Caire

http://parutions.com/index.php?pid=1&rid=17&srid=368&ida=17409


Livres à découvrir

  • Cuikomo

  • Indigo

  • Graines de Liberté

  • Shiro et les Kamishibaïs