• Le livre dort, réveillez-le !

    Profitez de cette page pour nous laisser un commentaire sur un ou plusieurs ouvrages Utopique...



Votre message a été envoyé avec succès. Merci pour le post!
Votre prénom et nom : *
Votre adresse email : *
Une photo de vous :
Formats autorisés: *.jpg; *.jpeg; *.png; *.gif.
Votre message : *
  Captcha
 
Micheline Prouilhac Je viens de lire et de relire :
LES ARTICHAUTS
Momo GERAUD * Didier JEAN & ZAD
2 Vives Voix. 2012
PETITE MISS
Momo GERAUD * Juliette LAUDE
Utopique. 2016
Dans ses albums, grand format, Momo Géraud traite de sujets sensibles avec un tact, une sensibilité qui ne peut que séduire enfants et pré-adolescents mais sans doute aussi les adultes qui les aident et les aiment.

Dans le premier texte, Les Artichauts, la petite fille est témoin de la violence conjugale. Dans le second, Petite Miss, les adultes volent à Lola son innocence sous le travestissement : il y a loin entre les jeux de déguisement avec des attributs de la féminité, en solitaire, devant son miroir et l'exposition publique en concours des Petites Miss.
Tout est vu avec un regard d'enfant.
Tout est dit dans un langage d'enfant, mais avec une grande subtilité dans l'émotion contenue : la violence est latente, comme furtivement glissée entre les mots.
Les deux héroïnes, avec l’appui d’adultes consolateurs, trouveront chacune un moyen de fuir la violence du monde qui les entoure …

Momo Géraud, dans ses albums superbement illustrés, offre avec délicatesse une littérature qu'on a envie de nommer « engagée » et qui reste une littérature « de jeunesse » sur des sujets difficiles et peu ou pas traités, dans un style travaillé, poétique et sobre à la fois. Les enfants peuvent y trouver sécurité et promesse d'avenir. Les adultes aussi.
Envoyé par Micheline Prouilhac

16-11-2016

Eliane Bishop Chaque album Utopique est une jolie découverte : beaucoup de sensibilité aussi bien dans les textes que dans les illustrations, une pointe d'humour mais également des pistes pour aborder tous les sujets y compris les plus douloureux.
Mes préférés : "Zoum", tout en poésie et en tendresse, "L'heure des mamans" avec son petit raton-laveur grognon (à juste titre !) ou, plus récemment, "Tous les cauchemars ont peur des bisous", un véritable remède anti-cauchemars ... et probablement le prochain album ?!
Merci à Utopique et bonne continuation
Eliane
Réponse d'UTOPIQUE :
Oh comme c'est chouette de lire un message comme celui-ci... Merci Eliane
Envoyé par Eliane Bishop

13-10-2016

Laurence PEROUEME Bonjour, Didier Jean et Zad
Je vous suis depuis des années et j'apprécie la qualité de vos choix et les thèmes abordés, souvent délicats. J'ai beaucoup aimé "Les artichauts" sur la violence conjugale, le texte est sobre et juste, les illustrations tout en finesse.
C'est toujours un plaisir pour moi de retrouver vos albums !
Laurence
Réponse d'UTOPIQUE :
Un bel album de Momo Géraud qui a trouvé sa place dans le paysage littéraire malgré une thématique délicate... Merci Laurence
Envoyé par Laurence PEROUEME

09-09-2016

Sylvaine BROSSEAU 6 février 2016, 18 h 30, à Dijon.
Le salon du livre jeunesse qui se tient salle Devosge à Dijon à l’occasion du festival “à pas contés” est en train de se terminer. Les exposants sont en train de remballer leurs livres, il est vraiment trop tard.
Trop tard ? Un seul stand est encore ouvert, celui des éditions Utopique.
Je regarde la table où une vingtaine de livres sont posés. Il y en a un qui attire tout de suite mon attention, par son dessin si gai et si coloré, et son titre “ C’était écrit comme ça”. Je le feuillette, et très vite je comprends de quoi il s’agit : Tulle, 9 juin 1944, les balcons de Souilhac...
Larmes d’émotion, souvenirs, et le besoin de dire à la personne qui était là ce qui me submergeait...
Mon père, Henri Brosseau, était officier à la Manufacture de Tulle à cette période. Il a mis longtemps à nous parler, à nous, ses 2 filles, de ce qu’il a vécu là-bas : l’horreur. Ses tentatives de négocier avec les Allemands pour qu’il y ait moins d’otages, les pendaisons auxquelles ses hommes et lui ont dû assister, les corps qu’ils ont dû recueillir et ensevelir...
Il a écrit un texte peu de temps avant sa mort, “la petite boulangère”, que je vous adresse.
J’ai acheté votre livre, il est pour ma sœur et moi pour le moment, mais il sera pour Lou, quand elle aura 12 ans, pour lui parler de son arrière grand-père qu’elle n’a pas connu.
Merci à vous pour ce très beau livre, et pour cette émotion intacte qu’il a fait ressurgir en moi.
Le seul livre que j’ai ouvert ce soir-là, 6 février 2016 à 18 h 30 à Dijon. Il n’était pas trop tard.
C’était écrit comme ça...
Réponse d'UTOPIQUE :
Merci Sylvaine pour ce témoignage émouvant.
Envoyé par Sylvaine BROSSEAU

07-09-2016

DAnielle Bonjour Utopique,
Je suis une fan de la première heure.
Dans les dernières sorties, "Tous les cauchemars ont peur des bisous" a beaucoup de succès auprès des enfants. Et "Le plus beau jour de ma vie" et "Petite Miss" m'ont permis de lancer des discussions avec eux.
Bravo ! continuez comme cela ! On attend les prochains livres avec impatience !
Danielle
Réponse d'UTOPIQUE :
C'est vrai que les albums Utopique sont des portes d'entrées pour ouvrir le dialogue entre les générations, entre les humains. Merci Danielle
Envoyé par DAnielle

07-09-2016