TOUS LES CAUCHEMARS ONT PEUR DES BISOUS

Texte de Caroline LECHEVALLIER
Illustrations de Philipine MURAKAMI

Charles-Édouard est un bon petit cauchemar qui vit avec son papa et sa maman dans une maison terrifiante. Comme tous les cauchemars, ses parents n’ont peur de rien... sauf des bisous.
Chaque soir, avant que le petit Charles-Édouard ne se faufile dans le sommeil d’un enfant, Papa Cauchemar le met en garde :
- Tu lui fais peur jusqu’à ce qu’il appelle sa maman. Et dès qu’elle arrive pour lui faire un bisou, tu prends tes jambes à ton cou !
Mais un soir, courageusement, Charles-Édouard décide de rester pour le bisou...

Code EAN : 9791091081214

More details

15,50€

Un album pour apprivoiser les cauchemars avec humour et tendresse. 
Caroline LECHEVALLIER aborde un thème classique de la littérature jeunesse, mais elle renouvelle le genre par son humour et son point de vue original.
Philipine MURAKAMI, dont c'est le premier album, séduit les plus jeunes avec son petit cauchemar mignon à croquer.

À partir de 3 ans

Quelques pages de l'album 

À FEUILLETER CI-DESSOUS

Enregistrer

  • Age à partir de 3 ans
  • Hauteur 32 cm
  • Largeur 22 cm
  • Poids 500 g
  • Prix : 15,50 €
  • Type d'ouvrage Album illustré 32 pages couleur
  • Date de parution MARS 2016

BLOG MAMAN POULE ET ALORS - Août 2017

Choix de Françoise :

Parce que Caroline est  venue rencontrer les lecteurs à Dinofabulo et que c’est un livre des éditions Utopique et que Didier Jean et Zad éditent des livres formidables.

Un livre dans lequel les bisous ont un pouvoir magique, celui d’apprivoiser les cauchemars.

Ce livre est un vrai coup de cœur pour moi (Maman poule et alors), je vous le conseille vivement !

Vous pouvez bien sûr emprunter ces 3 livres à la médiathèque municipale de Gannat, alors n’hésitez pas à aller à leur rencontre !

Chronique à retrouver ici

LI&JE

18 JANVIER 2017

Trop curieux cauchemar…

Dans une maison terrifiante vivent Charles-Edouard et ses parents, tous trois cauchemars, avec leur loup – Terreur. Comme tous les cauchemars, ils ont peur des bisous, qui peuvent les transformer en rêves tout doux. Un jour, Charles-Edouard décide de rester dans la chambre de l’enfant qu’il terrifie jusqu’au bisou, et va même jusqu’à en quémander un. Le voici métamorphosé en rêve qui n’a plus envie de faire peur. Bien sûr, ses parents entrent dans une colère noire ! Mais Charles-Edouard les embrasse, et les voici tous devenus des rêves, découvrant un nouveau bonheur.

Peur, cauchemar, bisou : voilà des termes qu’on retrouve fréquemment dans les titres d’ouvrages de littérature jeunesse.  Le traitement ici est original du fait du changement de point de vue : se situer non plus du côté de l’enfant qui redoute les  cauchemars, mais du côté des cauchemars.  Cela permet l’exploration – graphique en particulier – d’un univers de l’horreur, avec ses classiques comme la maison hantée, fenêtres cassées, toiles d’araignée et canapés rafistolés.  La famille cauchemar n’a rien à envier à la famille Addams. Philipine Murakami la représente en silhouettes noires, fantomatiques et informes, où se distinguent seulement des yeux et dents blancs. Tout ceci contraste avec les familles « humaines », qui ont plutôt des formes de lapins, dans un univers aux couleurs chaudes. Quant aux rêves doux, ils sont d’une blancheur éclatante, sourire aux lèvres.

Tout le dispositif narratif est fait pour qu’on s’identifie à ce petit cauchemar qui rêve de bisous, aura le courage de braver l’interdit, et, ce faisant, changera le monde et sa famille. Il s’agit moins ici d’apprivoiser les cauchemars, que de les transformer en opposant les forces de l’amour et de la tendresse qui triompheront des forces du mal et de la peur.

Un album tendre pour se rassurer…

Michel Driol

http://www.lietje.fr


OPALIVRES

Sélection Albums 1er semestre 2016 

PRINTEMPS 2016 

Charles Edouard est un enfant de cauchemar méchants, mais lui voudrait être gentil.

 Les bisous de la maman de l'enfant qu'il terrorise le transforment en rêve.

Une collection a point nommé pour un album qui veut que les bisous triomphent du cauchemar.

Colette Deneux

OPALIVRES


A VOS MARQUES TAPAGE

16 SEPTEMBRE 2016 

Charles-Edouard est un petit cauchemar voué à terroriser les enfants chaque nuit, mais il ne rêve que de bisous… Et c’est très très dangereux pour les cauchemars !!! Si on leur fait une bise, ils se transforment en rêves…Cauchemar pour les cauchemars ! Malgré les mises en garde de ses parents, il reste un soir au chevet d’un petit garçon alors que sa maman lui fait un bisou pour le consoler, et réclame lui aussi le baiser de ses rêves …

Cet adorable album devrait rassurer les petits qui ont peur de se réveiller en sursaut par des monstres velus ou autres loups-garous ! Les illustrations très sombres du début deviennent claires et colorées à partir de la transformation de ce petit cauchemar très sympathique ! Vous voyez ce qu’il vous reste à faire les enfants pour éloigner vos vilains cauchemars ? Trognon ! A partir de 3 ans.

Christine Le Garrec

http://a-vos-marques-tapage.fr/2016/09/15/le-coin-des-ptits-loups-n4/


LE LIVRE ET L’ECOUTE

JUIN 2016

Lecteur : Corinne PAQUET - Professeure des écoles et ses élèves de Petite Section - Ecole Maternelle Alphonse Daudet à Rueil-Malmaison

Notice :

Charles-Edouard est un petit cauchemar qui, comme tous les cauchemars n'a peur de rien sauf des bisous.

Il écoute bien les conseils de ses parents afin d'échapper aux bisous des mamans qui consolent leur enfant.

Mais un soir, il décide de rester et d'avoir un bisou.

Les grandes illustrations double page jouent sur les contrastes.  

des couleurs froides du côté du cauchemar aux couleurs chaudes dans la maisons des enfants.

C'est un thème récurent dans la Littérature enfantine abordé de manière originale : on ne se débarrasse pas des cauchemars, mais on les transforme en rêve tout doux.

Indispensable.


ENCRES VAGABONDES

09 juin 2016

La problématique des cauchemars hante les enfants jeunes et leurs parents. Comment surmonter les peurs engendrées par les cauchemars ? Voilà un ouvrage très drôle qui va permettre de dédramatiser les angoisses et les terreurs en prenant le problème à l’envers. En effet, ce sont les cauchemars qui ont peur : « Pourtant, comme tous les cauchemars, la seule chose qu’ils détestent, ce qui les effraie par-dessus tout, ce qui leur donne des boutons partout, ce sont les bisous. »

Papa et Maman Cauchemar donnent des conseils à leur fils Cauchemar, Charles-Edouard. Il faut fuir tous les bisous qui transforment les cauchemars en rêve : « Chaque soir, avant qu’il ne se faufile dans le sommeil d’un enfant, Papa Cauchemar le met en garde. 

– Tu lui fais peur jusqu’à ce qu’il appelle sa maman. Par contre, dès qu’elle arrive pour lui faire un bisou, tu prends tes jambes à ton cou ! » 

Mais Charles-Edouard n’a pas envie de respecter les consignes de ses parents. Il a tellement envie d’avoir des bisous…

Les illustrations pleine page sont colorées et un peu effrayantes au début puis deviennent douces et gaies et permettent ainsi de faire fuir les peurs en utilisant aussi les mimiques et l’humour comme le texte qui est en écho.

Un bel ouvrage à lire le soir avec les petits pour préparer une très belle nuit.  

Brigitte Aubonnet 

http://www.encres-vagabondes.com/magazine2/cauchemars_bisous.htm


PARUTIONS.COM

25 Mai 2016

C’est l’histoire d’un petit cauchemar, Charles-Édouard, qui vit avec son papa et  sa maman, et leur grand loup de compagnie, Terreur. Toute la petite famille adore les nuits d’orage, avec ses amis les fantômes du grenier. Bref, une famille heureuse, qui n’a peur que d’une chose : les bisous !Un seul bisou et ils perdront leur identité, c’est certain ! Ils deviendront un « rêve tout doux ! »

Charles-Édouard est très obéissant , mais….il est aussi très curieux, et un soir il reste pour voir une maman faire un bisou à son petit garçon apeuré par le cauchemar. Or, à sa demande, la maman fait aussi un bisou à Charles-Édouard qui instantanément devient « un joli rêve tout doux » , et tout blanc ; et finalement c’est bien mieux que d’être un cauchemar tout noir !

Aussi se précipite-t-il pour couvrir ses parents de bisous, et désormais la petite famille change du tout au tout. Au lieu de hanter les chambres le soir pour faire peur aux enfants, ils font l’élevage de bisous à distribuer aux petits enfants le soir.

Une  façon originale d’aborder la question des cauchemars, avec des illustrations originales dans lesquelles le noir domine….évidemment !

Dès 3 ans

Marie Paule Caire 

http://parutions.com/index.php?pid=1&rid=17&srid=107&ida=17967


CROQU’LIVRE

26 Avril 2016

Charles-Edouard et ses parents sont des cauchemars et n'ont peur de rien mis à part les bisous ! Papa et Maman Cauchemar ne cessent de répéter à leur fils : « Un seul bisou, un seul, et tu te transformeras en un rêve tout doux ! ». Mais pour Charles-Edouard la tentation est trop grande, un soir, alors qu'il se faufile dans la chambre d'une petite fille il reçoit le plus tendre des bisous.

Une douce histoire à lire avant d'aller se coucher pour apprivoiser les cauchemars.

Alena.P

A partir de 2 ans

En savoir plus sur http://croqulivreasso.e-monsite.com/pages/nouveautes/avis-sur-les-albums-1/tous-les-cauchemars-ont-peur-des-bisous-caroline-lechevallier-philipine-murakami-utopique-2016.html#EdVdsJffodBt8kKo.99


MES MADELEINES
30 MARS 2016

Une famille cauchemar vit dans une maison avec Terreur leur loup de compagnie. Charles-Edouard le fils cauchemar écoutera-t-il les consignes que papa cauchemar lui répète tous les soirs « Attention aux bisous ! Ils transforment les cauchemars en rêves doux! » ? S’il n’en fait qu’à sa tête, que se passera-t-il ?
Mon avis : Un album tendre et tout doux pour apprivoiser ses peurs nocturnes
Ici, la peur de l’endormissement (et son cortège de cauchemar) est éloignée avec le rituel du bisou qui devient mortel pour notre principal protagoniste.
Les couleurs pètent et claquent : La famille cauchemar ressemble visuellement aux Trois Brigands de Tomi Ungerer (1961) donc dès la couverture, on sait que tout se passera bien. Et ça ne rate pas … Happy End en vue, pour notre plus grand bonheur de lecteur !

Richard Marie Christine


https://mesmadeleines.wordpress.com/2016/03/30/caroline-lechevallier-illustrations-philipine-murakami-tous-les-cauchemars-ont-peur-des-bisous-collection-bisous-de-famille-editions-utopique-2016/


ENFANCE MAJUSCULE
Mars 2016 - coups de coeur

Drôle et tendre à la fois cet album écrit par Caroline Lechevallier et illustré par Philipine Murakami est indispensable à tous les enfants qui ont peur de s’endormir car ils ont peur des cauchemars.
Charles-Edouard est un petit cauchemar qui vit dans une maison terrifiante avec ses parents, ils ont pour ami le loup Terreur. Il fait bien son travail de cauchemar et se faufile dans les rêves des petits enfants pour leur faire peur.
Mais attention, il faut s’en aller avant les bisous de la maman, sinon il se transformera en rêve doux !
Mais Charles Edouard voudrait tellement connaitre les bisous ! Et il tente le diable si l’on peut dire et il se fait embrasser encore et encore par la maman venue consoler son petit. Il est aux anges mais le matin il se fait gronder par ses parents et comme il a aimé, qu’il est intelligent il lui vient une idée, couvrir ses parents de bisous, parents qui comprennent enfin le bonheur d’être un rêve.
De jolies illustrations qui font contraster les noirs et les blancs
Une belle idée pour apprivoiser les cauchemars de vos enfants
http://enfance-majuscule.fr/tous-les-cauchemars-ont-peur-des-bisous/
Liliane CHALON


Livres à découvrir

  • Les Jours noisette

  • Paris-Paradis (Deuxième partie)

  • Paris-Paradis (Première partie)

  • Envole-toi !

  • C'était écrit comme ça

  • Zoum chat de traîneau

  • N'oublie jamais que je t'aime

  • Les 5 Poches

  • Les Larmes de Lisette

  • Le Magasin de souvenirs

  • Les Artichauts

  • Pimpon

  • Comme deux confettis

  • Parle-moi Papa

  • L'Heure des mamans

  • Mais quelle idée !

  • Mon Extra grand frère

  • Petite Miss

  • Le Plus beau jour de ma vie

  • Paris-Paradis (Troisième partie)

  • La Musique de Rose

  • Papi Chocolat

  • Les Mots d'Enzo

  • Pour toute la vie