Parle-moi Papa

Texte de Christos
Illustrations de Didier JEAN & ZAD

C’est l’histoire d’un papa qui a perdu sa joie de vivre (pour une raison que l'on découvre à la toute fin de l'album).
Mais il n’en parle pas avec son fils, ce qui n’empêche pas ce dernier de s’interroger.

Code EAN : 9791091081078

More details

15,50€

L’enfant aimerait bien savoir pourquoi son papa est triste. Pourquoi il reste assis toute la journée sans rien faire ? Pourquoi sa maman lui dit d’aller jouer dans sa chambre lorsqu’il réclame des explications ? Et combien de temps il faudra encore avant que son papa ne retrouve le sourire ?

Christos, l’auteur de ce texte sensible et juste, nous interpelle sur cette question : vaut-il mieux ne rien dire que de mal dire, ou doit-on parler de tout avec ses enfants au risque de les bouleverser ? Les petits perçoivent très bien le malaise des grands. Et le silence, pesant, incompréhensible, est parfois plus perturbant que la simple vérité, devenant pour les proches source de tristesse, d’inquiétude, voire de culpabilité.

Didier Jean & Zad accompagnent cette histoire en mêlant pastel sec et feutre-pinceau. Ils réalisent ainsi des illustrations épurées qui expriment toute la tendresse et le profond désarroi que ressent le héros face à la détresse de son papa.

À partir de 8 ans

Quelques pages de l'album 

À FEUILLETER CI-DESSOUS

  • Age à partir de 5 ans
  • Hauteur 32 cm
  • Largeur 22 cm
  • Poids 500 g
  • Prix : 15,50 €
  • Type d'ouvrage Album illustré 40 pages couleur
  • Date de parution AOUT 2013

CAHIERS DE LA PUÉRICULTRICE
Février 2014 n° 274

C'est l'histoire d'un papa qui a perdu son emploi. Mais il n'en dit rien à son fils, ce qui n'empêche pas son dernier de s'interroger. L'enfant aimerait bien savoir pourquoi son papa est triste. Pourquoi reste-t-il assis toute la journée sans rien faire ? Pourquoi sa maman lui dit-elle d'aller jouer dans sa chambre lorsqu'il réclame des explications ? Combien de temps faudra-t-il encore avant que son papa ne retrouve le sourire ?

Sourire qui reviendra à la fin de l'album, en même temps que le dialogue renoué.

Christos, l'auteur de ce texte juste et sensible, nous interpelle sur cette question : Vaut-il mieux ne rien dire que de mal dire, ou doit-on parler de tout avec ses enfants, au risque de les bouleverser ?


LE LIVRE ET L'ÉCOUTE
Janvier 2014

Dans une famille de chiens très humanisés, un petit enfant se demande pourquoi son père est triste.
Il aimerait bien comprendre, mais n'obtient pas de réponse de la part de ses parents.
Il s'inquiète et devient triste lui aussi, il a peur qu'il arrive quelque chose à son père.
L'angoisse est représentée par une petite boule qui entre dans la maison.
Quand le père finit par retrouver du travail, la petite boule s'en va et le petit garçon lui recrache une petite boule sur le sol.
Le texte est tout à fait adapté pour évoquer la question de la dépression d'un parent avec un enfant.
L'angoisse qui est représentée par une petite boule permettra aux enfants de se représenter ce qui est abstrait.
A la fin, un texte adressé aux adultes : " Doit-on tout dire aux enfants ? " permet de réfléchir sur les secrets que les adultes ne révèlent pas, pour protéger les enfants et plaide pour une parole avec des propos de médecins et de psychologues.

Avis : Vivement recommandé.

Anne FELMY Psychologue  - Centre Médico-Psycho-Pédagogique - La Celle Saint-Cloud


NOTES BIBLIOGRAPHIQUES
Janvier 2014

 L'enfant a vu l'étrange boule arriver sur le paillasson de la maison. Il est intrigué ; depuis papa reste assis, les yeux dans le vide, et maman lui demande d'aller jouer dans sa chambre. Assis sur son lit, tête basse, l'enfant voudrait comprendre, il est si inquiet ; alors maman lui explique que papa, sans travail, est malheureux mais cela va s'arranger. L'enfant, apaisé, patiente. Quelques semaines plus tard, papa rentre joyeux et crache la boule qu'il avait dans la gorge.

Les perturbations familiales engendrées par une perte d'emploi. Cet album de la collection Bisous de Famille, créée dans le but d'aborder les problèmes de société, aide à susciter le dialogue avec les petits. 

La dernière page, destinée aux adultes, s'intitule "doit-on tout dire aux enfants?". Le silence des adultes déstabilise et inquiète l'enfant qui se sent impuissant. Le sujet, sérieux, est traité avec simplicité et sensibilité, sans sensiblerie. Une illustration dynamique, colorée aux grands aplats de couleurs vives, contribue à atténuer la tristesse des regards.


LE JOURNAL DE L'ANIMATION
Novembre 2013

C'est pas toujours facile d'être un papa, c'est tout un métier à apprendre... Et pour les mamans aussi, mais on en parle plus souvent ou on dit que les mères sont forcément les plus belles du monde... surtout la mienne ! Et s'il y a des hommes et des femmes pour inventer, réaliser, proposer des albums à destination des enfants, c'est encore pour aider ces derniers à grandir et à s'épanouir. Ce sont de beaux outils à partager. Et ce qui est bien, c'est que tous les sujets sont possibles. Le petit truc qui fait la différence, c'est l'image symbolique qui fait tout de suite comprendre. Alors, pour parler de ce papa qui n'arrive pas à parler à son enfant, Christos a inventé cette boule qui ressemble à la bogue d'une châtaigne et qui se coince dans la gorge. Nous, les adultes, nous lui donnons le nom d'angoisse.

Un bel album illustré en duo par Didier JEAN & ZAD : un plaisir renouvelé. Mais a-t-on vraiment besoin d'une double page pédagogique pour conclure l'ouvrage ?

Pierre LECARME


CITROUILLE
N° 66  Décembre 2013

http://www.revenpages.com/parle-moi-papa-christos-didier-jean-zad-librairie-specialisee-jeunesse/ 
C'est quoi cette boule ?

C'est vrai qu'elle est intrigante, cette boule piquante. On a sonné et elle était là, posée, comme abandonnée sur le paillasson. Apparemment, elle est destinée à Papa. Mais il refuse de répondre aux questions de son petit garçon concernant cette fameuse boule, qui semble pourtant lui créer bien des soucis. Il reste là, figé sur sa chaise, des journées entières. Le soir, il sort parfois en claquant la porte, et son petit garçon s'inquiète. L'ambiance est pesante, mais rassurez-vous, Papa finira par cracher la méchante boule et tout ira bien.
Au travers de ce texte sensible, Christos aborde ici le thème de la petite ou grande dépression, qui s'installe insidieusement au cœur de la cellule familiale. Thème difficile et peu abordé dans la littérature jeunesse, il pose surtout la question de la communication avec les enfants dans des circonstances très particulières. Doit-on s'ouvrir à eux au risque d'augmenter leur angoisse ? Ou au contraire doit-on garder le silence ? Un silence qui ne trompe souvent personne, et encore moins les enfants, qui risquent alors de poser de très mauvaises réponses sur leurs questions.(...)

Cyril MALAGNAT (Librairie Citrouille Rêv'en pages)


CIDFF-INFOS
n° 162 - Octobre 2013

C’est l’histoire d’un papa qui a perdu son emploi. Mais il n’en dit rien à son fils, ce qui n’empêche pas ce dernier de s’interroger. 
L’enfant aimerait bien savoir pourquoi son papa est triste. Pourquoi il reste assis toute la journée sans rien faire ? Pourquoi sa maman lui dit d’aller jouer dans sa chambre lorsqu’il réclame des explications ? Et combien de temps il faudra encore avant que son papa ne retrouve le sourire ?
Cet album interpelle sur cette question : Vaut-il mieux ne rien dire que de mal dire, ou doit-on parler de tout avec ses enfants au risque de les bouleverser ? Les petits perçoivent très bien le malaise des grands. Et le silence, pesant, incompréhensible, est parfois plus perturbant que la simple vérité, devenant pour les proches source de tristesse, d’inquiétude, voire de culpabilité.
Cet album met aussi en avant les pères, ainsi que la relation père enfant qui est importante, alors que ces thèmes sont souvent oubliés pour la littérature pour la jeunesse. Les illustrateurs ont également veillé à présenter u ne maman, non cantonnées aux tâches domestiques.

Album à partir de 5 ans.


ENCRES VAGABONDES
28 Octobre 2013

On a sonné. J'ai couru pour ouvrir le premier. Sur le palier, il y avait une petite boule de couleur sombre. Elle tremblait et me regardait, apeurée.?Un très bel ouvrage pour parler de la douleur ressenti par les enfants quand leurs parents ont des soucis.?Pourquoi rester dans le non-dit quand les paroles permettraient de partager les soucis et d'avoir moins peur en se sentant tous solidaires ??Les illustrations traduisent merveilleusement toutes les émotions ressenties. Les personnages sont des chiens ce qui permet de garder une distance pour parler de cette problématique chargée émotionnellement. (...)

Brigitte AUBONNET
Pour lire l'intégralité de l'article, rendez-vous sur http://www.encres-vagabondes.com/magazine2/bisous_de_famille.htm


LA MARE AUX MOTS
Octobre 2013

Difficile à dire, plus facile à lire.

Un soir, une petite boule de couleur sombre frappe à la porte. Une petite boule qui appartient à Papa, entrée au moment où il a perdu son travail et qui le rend triste, silencieux, solitaire et soucieux. Il ne parle plus, reste sur sa chaise, dit toujours que tout va bien, sort parfois dans la nuit… Tout cela est bien inquiétant pour un enfant, à qui on n’explique pas toujours tout. (...)

Parle-moi Papa est un vrai coup de cœur ! La boule noire est en réalité la « boule d’angoisse », expression souvent employée mais pas forcément claire pour les enfants. Avec cet album délicatement illustré par Didier Jean et Zad, Christos aborde des thèmes difficiles et pas toujours simples à appréhender pour les plus jeunes : la perte d’un emploi et ses conséquences sur l’humeur, le moral et la structure familiale.(…) Un thème original qui peut concerner de nombreuses familles, traité avec justesse, sensibilité et émotion, mais avec des mots et des situations simples, c’est l’équation parfaite de cet album !

Pour lire la chronique complète, rendez-vous sur le site de la mare aux mots.

http://lamareauxmots.com/blog/difficile-a-dire-plus-facile-a-lire/ 

Marianne


CORREZE MAGAZINE
n° 112 Octobre 2013

Avec leur style épuré, et de grands à plats de couleurs, Didier Jean & Zad illustrent ce texte de Christos sur les interrogations d'un enfant face à un père de famille qui a perdu son emploi. La perception du malaise des adultes, le désarroi qui en résulte, l'inquiétude qui peut se transformer en culpabilité, sont observés avec tendresse et beaucoup d'empathie.


CRITIQUES LIBRES
Septembre 2013

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/37500

Ne pas chômer pour parler de la perte d'un emploi.

Cet album "Parle-moi papa" évoque le chômage qui frappe un père de famille et les répercussions que cela a dans la cellule familiale et en particulier dans les relations entre un fils et son père. Le contenu de cet album, même s’il est destiné aux enfants, s’adresse aussi bien aux jeunes qu’aux adultes et le message est qu’il vaut mieux mal dire que rien dire du tout sur ce sujet (et plus globalement sur d’autres). 
Très épurées les illustrations mêlent pastels et usage du feutre-pinceau ; elles apportent un réel supplément d’âme au récit. (...)

Jules ROMANS

Cliquez sur l'image pour l'agrandir !

Livres à découvrir

  • Les Jours noisette

  • Paris-Paradis (Deuxième partie)

  • Paris-Paradis (Première partie)

  • Envole-toi !

  • C'était écrit comme ça

  • Zoum chat de traîneau

  • N'oublie jamais que je t'aime

  • Les 5 Poches

  • Les Larmes de Lisette

  • Le Magasin de souvenirs

  • Les Artichauts

  • Pimpon

  • Comme deux confettis

  • L'Heure des mamans

  • Mais quelle idée !

  • Mon Extra grand frère

  • TOUS LES CAUCHEMARS ONT PEUR DES BISOUS

  • Petite Miss

  • Le Plus beau jour de ma vie

  • Paris-Paradis (Troisième partie)

  • La Musique de Rose

  • Papi Chocolat

  • Les Mots d'Enzo

  • Pour toute la vie